Tempête

InondationSécheresseTempête
Tempête

VOUS ETES VICTIME D'UNE TEMPETE ?

Attention !  Avant de faire votre déclaration auprès de votre assureur pensez à relire en détail votre contrat.

En effet l’état de catastrophe naturelle n’est pas forcément à votre avantage. Une déclaration au titre d’une tempête ou évènement climatique est souvent plus intéressante en termes d’indemnisation.
Attention toutefois à vérifier que votre contrat prend bien en compte ce type de sinistre et que la force du vent est suffisante pour déclencher ce type de garantie.

A noter que les tempêtes, tornades, ouragans, grêles .... ne sont pas considérés comme des catastrophes naturelles au sens de la loi, pour être indemnisé, il vous faudra attendre le décret indiquant que votre commune à bien été sinistrée par une catastrophe naturelle de type tempête ou cyclone suite à quoi vous avez 10 jours pour déclarer votre sinistre).
Vous devez adresser à votre assureur multirisques habitation une déclaration de sinistre (de préfèrence par lettre recommandée avec accusé réception pour éviter toute complications ultérieure (cf article A 125 -1e).

N’attendez pas la venue de l’expert mandaté par la compagnie d’assurance pour organiser votre réclamation et faire valoir vos droits. Et n’oubliez pas que l’expert que vous allez voir est payé par la compagnie d’assurance et donc entraîné à indemniser le moins possible.  Mais surtout il étudie également un très grand nombre de sinistrés situés dans votre région, et à ce titre il n’aura que très peu de temps à vous accorder. Afin d’être correctement indemnisé  et, dans les plus brefs délais, il faut que vous prépariez le plus rapidement possible l’intégralité de votre réclamation. Montez votre dossier en prévision de la visite de l’expert, vous gagnerez un temps précieux.

Attention cependant de ne pas aller trop vite, il faut optimiser votre demande en n’oubliant aucun des éléments essentiels auxquels vous avez droit. Evitez  également de tomber dans les pièges fréquemment utilisés par les experts qui leur permettent de réduire au maximum votre demande.

Contactez un Contre-Expert dès la survenance du sinistre c’est la garantie d’une indemnisation plus rapide et plus conforme à vos attentes.

Monsieur et Madame T, agriculteurs dans le Finistère

Monsieur et Madame T sont agriculteurs sans le Finistère. En décembre 2013, une tempête détruit l'intégralité du hangar de stockage d'aliments pour les animaux.
Monsieur T fait sa déclaration auprès de l'assurance. Un expert se déplace 5 semaines seulement après le sinistre. Après son passage, Monsieur T ne reçoit aucune nouvelle pendant 7 mois, malgré ses multiples relances.
Une nouvelle tempête détruit une partie d'un bâtiment agricole attenant et une poutre de 2 tonnes s'encastre dans la toiture de la ferme, perçant de part en part l'habitation de Monsieur T.
L'expert d'assurances ne se déplace qu'un mois plus tard. Lors de sa visite, il annonce à Monsieur T que sa ferme n'est pas assurée !
Totalement désespéré, Monsieur T contacte un contre-expert. Ce dernier se rend sur place, étudie l'ensemble des éléments du dossier et réunit les devis de reconstruction, en y ajoutant le désamiantage. 
Il organise un recours contre l'exploitation agricole afin que la ferme puisse être reconstruite.
Un mois plus tard, un accord est  trouvé avec la compagnie d'assurance et les travaux de reconstruction peuvent enfin commencer.